Mairie de Pommerit-Jaudy

Ti-kêr Peurit-ar-Roc'h

Taille du texte :

Histoire de la commune

Sous l'ancien régime Pommerit-Jaudy était avec Langoat et Quemper Guezennec l'une des paroisses les plus remarquées de l'Évêché de Tréguier.

Evolution du bourg :

p1000613

p1000614

Ancienne carte postalecpa2cpa3cpa4

Listes des maires :

  • BEAUVERGER Yves-Marie élu le 27 octobre 1901
  • LE PROVOST DE LAUNAY Louis élu le 15 mai 1904
  • LE PROVOST DE LAUNAY Louis élu le 17 mai 1908
  • LE PROVOST DE LAUNAY Max élu le 29 septembre 1912
  • LE PROVOST DE LAUNAY Max élu le 3 décembre 1919
  • LE PROVOST DE LAUNAY Max élu le 17 mai 1925
  • LE PROVOST DE LAUNAY Max élu le 9 mai 1929
  • LE PROVOST DE LAUNAY Max élu le 8 mai 1935
  • TREGROM Émile élu le 22 octobre 1944
  • SAVIDAN Pierre élu le 10 juillet 1947
  • PERENNES Émile élu le 23 octobre 1947
  • PERENNES Émile élu le 26 avril 1953
  • PERENNES Émile élu le 8 mars 1959
  • PERENNES Émile élu le 26 mars 1965
  • BERVET Yves élu le 20 décembre 1966
  • BERVET Yves élu le 26 mars 1971
  • JEGOU Marcel élu le 25 mars1977
  • JEGOU Marcel élu le 8 mars 1983
  • JEGOU Marcel élu le 7 mars 1989
  • LE MOAL André élu en mars 1995
  • LE MOAL André élu en mars 2001
  • LE MOAL André élu en mars 2008

Pays historiques bretons :

Nation historique : Bretagne / Breizh

Pays historique : Trégor / Treger

Pays traditionnel : Grand Trégor / Tregor Vras

Blason de BretagneBlason du Trégor

Ancienne noblesse

La seigneurie de Chef-du-Bois

(alias Penanhoat) possédait jadis un droit de haute justice qui s'exerçait à La Roche-Derrien. Au XVIIIème siècle, cette terre était aux mains des Kersaliou. La branche aînée de cette famille s'est fondue dans Boisgelin, puis Rogon. Propriété de Thomas Chef-du-Bois en 1438. La seigneurie passe ensuite entre les mains des familles Boiséon (en 95, suite au mariage de Péronelle Chef-du-Bois, fille de Jean Chef-du-Bois et d'Anne de Quelen, avec Pierre de Boiséon), du Breil (vers 1621 , suite au mariage de Claudine de Boiséon avec Guy du Breil) ;

La seigneurie de Coatnevenez

(alias Coatnavanoy) possédait jadis un droit de moyenne et basse justice qui s'exerçait à l'auditoire de La Roche-Derrien. Coatnevenez est annexée à Roc'hmélen en 1646. Propriété de Jean de Coatnavanoy (ou Coenevenoy) en 1475. Cette seigneurie passe ensuite entre les mains des familles Le Véer (avant 1576, suite au mariage de Marie de Coatnananoy avec François Le Véer), Le Borgne (vers 1586, suite au mariage de Marguerite Le Véer avec Jean Le Borgne), du Bahuno (vers 1710, suite au mariage de Pétronille Le Borgne avec François Guillaume du Bahuno) ;

La seigneurie de Kerespert

(ou Keresbertz) possédait jadis un droit de moyenne justice qui s'exerçait à l'auditoire de Tréguier. Propriété d'Olivier du Dresnay en 1582 ;

La seigneurie de Keressé

possédait jadis un droit de moyenne justice. Cette seigneurie est annexée à Roc'hélen en 1674 . Propriété de Prigent de Rosmar en 1571 et en 1585, puis de Guillaume Le Borgne en 1674 ;

La seigneurie de Kericuf-Kercabin

possédait jadis un droit de moyenne ou basse justice et s'exerçait à l'auditoire de La Roche-Derrien. Prorpiété de Guillaume de Kerguerc'h (ou Kerguenec'h) et de son épouse Marguerite Lesparler vers 1575 ;

La seigneurie de Kerliézec

possédait jadis un droit de haute, moyenne ou basse justice qui s'exerçait à Pouldouran ou La Roche-Derrien. Propriété de Claude du Chastel en 1545, puis de la famille de Bourblanc à partir de 1617 ;

La seigneurie de Kermezen

exerçait jadis sa juridiction à l'auditoire de Lézardrieux. Propriété de Gilles de Kermel (époux de Jeanne de Rosmar) vers 1585 ;

La seigneurie de Kersaliou

de Pommerit-Jaudy (mouvance de la châtelaine de La Roche-Derrien) possédait jadis un droit de haute justice avec patibulaire à quatre pots. Propriété au XVème siècle de la famille Kersaliou qui s'est fondue dans la famille du Chastel. Propriété de Tanguy du Chastel en 1518. La seigneurie est vendue en 1556 à Pierre du Boisgelin, sieur de Kerhir. Cette terre passe ensuite entre les mains de la famille Rogon, seigneurs de Carcaradec (en 1676, suite au mariage de Jeanne du Boisgelin avec Louis Rogon) ;

La seigneurie de Kersévéon -La Villeneuve

possédait jadis un droit de moyenne et basse justice. Elle est annexée à Roc'hmélen. Propriété de René de Kerénor (avant 1602) puis de Pierre de Trogoff (en 1602) ;

La seigneurie de Lisle-Loi

(ou Lisle-Loy) possédait jadis une moyenne et basse justice. Propriété de la famille Rochumelen (ou Roc'hmelen), puis de la famille Trogoff (au XVème siècle, suite au mariage de Marguerite de Rochumelen avec Alain de Trogoff), Le Borgne (vers 1647, suite au mariage de Marie de Trogoff avec Robert Le Borgne) ;

La seigneurie de Rocumélen

(ou Roc'hmélen) possédait jadis une moyenne et basse justice. Elle a annexé les seigneuries de Kersévéon, Coatnevenez, Keressé, Kerongoff, Lisle-Loi et Plessix. Propriété de la famille Rochumelen (ou Roc'hmélen), puis de la famille Trogoff (au XVème siècle, suite au mariage de Marguerite de Rochmelen avec Alain de Trogoff), Le Borgne (vers 1647, suite au mariage de Marie de Trogoff avec Robert Le Borgne) ;

La seigneurie du Plessix

possédait jadis un droit de haute, moyenne et basse justice avec patibulaire à trois piliers. Propriété de Maurice De Quélen en 1535 et en 1552. Cette seigneurie passe ensuite entre les mains des familles Le Borgne (en 1690) et du Bahuno (en 1710, suite au mariage de Pétronille Le Borgne avec François Guillaume du Bahuno) ;

Vous êtes ici : Accueil Histoire Historique

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris